Les différents maires

Rédigé par Administrateur -

De Benoît Laroche à Jean-Claude Vassan, découvrez l'histoire des premiers magistrats de notre commune.

Les différents maires

Le 27 décembre 1869, Benoît Laroche devient le premier Maire d'Anglure-sous-Dun. Son installation officielle a lieu le 14 mai 1871. En juin 1871, la commune met en place le projet de construction d'une deuxième maison d'école : école de garçons, salle de mairie, logement de l'instituteur et jardin. Le Conseil Municipal décide la création d'un débit de tabac à Anglure, en juillet 1871, car la commune compte alors 600 habitants et deux cafés. L'acquisition des terrains venant du propriétaire Antoine Jolivet, pour la construction de la deuxième maison d'école, date de 1872 et le procès-verbal de réception provisoire des travaux d'avril 1880, alors que le Maire est Claude Labrosse depuis 1872, suite à la démission de Benoît Laroche et au refus de Jean-Baptiste Pierron.

En 1881 et 1882, la cour de l'école et le jardin de l'instituteur ont été clôturés.

De 1883 à 1887, un préau est construit à l'école de garçons et un puits est creusé, alors que le Maire est Jean-François Corneloup, élu en 1881 jusqu'en 1900.

En 1891, la cour de l'école de filles s'agrandit et est clôturée. A cette époque, 60 élèves fréquentent les deux écoles d'Anglure. En 1894, la commune connaît un essor considérable grâce à la proximité de Chauffailles et à l'industrie de la soie, avec deux cafés, un charron, deux couturières et une modiste, deux épiciers-merciers, cinq maçons, deux maréchaux-ferrants, deux menuisiers-charpentiers, une scierie, deux sabotiers et un tailleur.

En 1900, Benoît Lavenir est élu Maire à la suite de Jean-François Corneloup. Il est réélu en 1904, mais refuse pour raison de santé. C'est Claude-Marie Laroche qui est élu jusqu'en 1908, date à laquelle le Maire est Léon Corneloup (fils de Jean-François), jusqu'en 1923, réélu de nouveau en 1925 jusqu'en 1944, suite à sa démission de Maire et de Conseiller Départemental, pour mauvais état de santé (il décédera 10 mois plus tard en 1945).

En 1920, le projet d'un monument aux morts est accepté. Benoit Durix est élu Maire de 1923 à 1925. En 1928, une cabine téléphonique est installée chez Antoine Jolivet, épicier au bourg d'Anglure. En 1929 est né le projet d'électrification de la commune. En 1936, la commune décide de vendre aux enchères la maison d'école de filles de Lapalus. Sans offre et sans acquéreur elle sera louée. En 1940, soixante sept réfugiés arrivent à Anglure. Les troupes allemandes ont été cantonnées à La Velle, à peine une journée, en juin 1940.

Le projet de fédération de pêche avec Mussy date de 1942 et, en 1945 c'est la création d'une organisation dite "chasse communalisée". Le Maire est Honoré Chizelle, de 1944 à 1971. En 1947, le Conseil Municipal projette la création d'une cantine scolaire et, en 1950, deux postes d'instituteurs sont créés à Anglure. En 1961, le Conseil Municipal décide l'éclairage du bourg et, en 1963, la réfection du monument aux morts. En 1977, la commune demande l'acquisition de deux classes mobiles démontables du CES de Chauffailles, pour l'installation d'une salle de réunions. L'année suivante elles sont attribuées et, en 1979 le permis de construire est accordé dans une partie du jardin de l'école, alors en friche. Le certificat de conformité date de décembre 1980. Le Maire est Joseph Lacarelle, de 1971 à 1986 (date à laquelle il démissionne pour raisons de santé).

En 1978, le téléphone est installé à la mairie et l'eau dans tous les bâtiments communaux et près du monument aux morts, ainsi qu'au cimetière en 1980. Jusqu'à cette époque, Anglure utilisait l'eau de ses nombreuses sources et de ses puits.

Le 3 avril 1979, le Foyer rural d'Anglure est né, c'est une association qui a pour mission d'organiser les loisirs de la collectivité.

C'est cette même année que la Chapelle de Pontet a été restaurée. Elle fut construite en 1875. L'Abbé Veylon était atteint d'un chancre au visage et ce mal, supporté depuis longtemps, ne guérissait pas. Avec confiance, il sollicita le secours de la Sainte Vierge et il fut guéri. Suite à son voeu, Claude Veylon fit construire cette jolie chapelle en reconnaissance. Elle se trouve en un site paisible, au bord du ruisseau "Le Pontet". Une table de pique-nique vous attend tout près. La charpente et le toit de la chapelle de Pontet ont été rénovés en mars 1998.

En 1981 des réparations ont été entreprises à l'église. En 1990, après la cessation d'activité du dernier café de la commune, le Conseil Municipal décide de racheter la licence et forme le projet de construction d'un "commerce multiple rural", réalisé en 1991. L'inauguration du "Relais des Sapins" a lieu le 5 septembre 1992. C'est aussi en 1992 que le presbytère est vendu à un particulier (afin de financer le projet de construction du commerce multiple).

Joseph Puillet est alors Maire d'Anglure depuis 1986 et jusqu'en 1995. En 1994, c'est la mise en souterrain du téléphone dans le bourg et en 1996 c'est le renforcement du réseau électrique, avec la mise en souterrain du bourg et pose de lanternes.

Georgette Jolivet, puis jean-Claude Vassan lui succèdent.